J'ai entamé ce livre sans vraiment savoir à quoi m'attendre, je savais qu'il y avait une histoire de zombie, et que c'était post apocalyptique, et c'est à peu près tout. J'ai eu un peu de mal avec le début de cette lecture, vraiment particulière.

On suit ici la jeune Temple au gré de son voyage, ou plutôt de son périple au travers de ce monde envahie de zombie. On suit sa route au fil de ses rencontres, de ses envies ou des buts qu'elle se fixe. Voilà pour le topo.

Maintenant pourquoi des difficultés ??? tout commence par Temple, dès les premières pages on tombe sur elle, on suit l'histoire de son point de vue, mais on ne connaît RIEN et c'est là tout le souci. Les trois/quatre premiers chapitres, j'ai navigué complètement à l'aveuglette ne voyant absolument pas où j'allais. J'ai dû m'accrocher fort pour continuer, et je pense que cette difficulté risque d'arrêter plus d'un lecteur. On ne sait pas qui elle est, où on est, dans quel état est le monde, qui est ce fameux sac de viande qui débarque sur la plage un beau matin et qu'elle tue/détruit/écrabouille ?? et pourquoi elle fuit cette petit plage. Après ce passage difficile, on commence à deviné l'espace dans lequel évolue notre personnage mais rien n'est très net.

Alors effectivement le monde est rempli de zombie, mais qui finalement font plus parti du paysage que de l'histoire, ils sont uniquement là pour le décor, puisque notre jeune héroïne de 15 ans, n'a aucun souci a se débarrasser de ceux qui s'approchent un peu trop près. Non, l'histoire est vraiment centrée sur l'odyssée de la jeune Temple à travers l'Amérique dévastée. Une sorte de fable sur les relations humaines, sur les réactions de chacun dans des circonstances dramatique tels l'arrivée massive de zombie.

Je pense qu'on peut comparer un peu ce livre à la route de Cormack, par moment j'ai pensé à Forrest Gump, ou des souris et des hommes de Steinbeck. Une suite de moment, de rencontre, de lieu.... qui nous amène lentement vers la fin du livre qui elle aussi m'a un peu déçu.

L'écriture m'a aussi posé des petits soucis, on suit une jeune fille de 15 ans, sans éducation, qui ne sait pas lire. Elle a donc tendance à parler par phrase courte, elle mange les mots... jusqu'ici tout est ok, c'est logique et cela correspond bien au personnage imaginé. Là où ça coince c'est quand elle nous décrit un paysage, une situation, ou qu'elle nous fait part de ses réflexions, sur dieu, le monde, le bien et le mal... Et dans ces moments l'utilisation de mots complexes, alambiqués ou vraiment recherchés est utilisé à foison. Du coup on y croit plus, cela créé un réel décalage entre cette jeune fille intelligente, mais basique dans son langage et son ressenti et le texte qui pourrait sortir tout droit d'une pièce de shakespear ou de l'encyclopédie. Du coup le personnage perd de sa crédibilité.

Dans l'ensemble le livre vaut le coup d'oeil, il y a de la matière et des petits moments magiques mais j'ai trouvé le tout un peu complexe et décousu. Je trouve qu'il y a un certain étalage de scène de description, de zombies ou autres, plutôt glauque, avec beaucoup de détail, peut être trop ;) (je suis pourtant pas regardante sur le glauque mais bon !!!). Et une écriture compliquée et peu motivante. Une bonne histoire de fond mais un problème certain dans la forme tout au moins de mon point de vue.

Ma note 3/5