Couverture Moi, Jennifer Strange, dernière tueuse de dragons

 

Nouvelle rencontre des DDL avec ce premier tome de Jennifer Strange. Un tome complètement étonnant et délirant, rempli d'humour et très agréable à lire.

Je ne m'attendais pas à tomber dans cet espèce d'ovni littéraire, j'étais partie sur l'idée d'un livre fantasy classique, et dès le premier chapitre on comprend qu'on est assez loin des sentiers balisés, pour notre plus grand bonheur. Une avalanche de situations rocambolesques, décalés, déjantés, de personnages loufoques et allumés. Tout est énorme et pourtant tout passe super bien, on se prend rapidement aux jeux de l'auteur, à son humour, à son univers sorti tout droit d'une imagination débordante et complètement allumé, et bon sang que c'est rafraîchissant.

On découvre Jennifer jeune orpheline, élevé par les soeurs du homard, et prêtée aux magiciens de la tour Zamboni pour être la petite main administrative et bien plus, de cette confrérie de magiciens qui frôle pour certains la maison de retraite ou l'asile des magiciens fatigués et has been. Tout est délirant dans cette tour, la magie en elle même qui est en plein flop, en perte de vitesse, il y a de moins en moins de magie, du coup les détenteurs de pouvoir deviennent soient fous, soient tellement à la ramasse qu'ils ne sont plus bon a grand chose. On peut noter quelques livraisons d'organe via tapis magique, et nettoyage d'égoûts pour nos grands manitous, qui même pour ses simples fonctions rament un tantinet.

On découvre aussi l'ensemble de l'imagination de l'auteur grâce aux petits noms de nos héros tous assez désopilants, on retrouve les frères Tariff, prénommé Plein et Demi, on a le nouvel orphelin Grimm crevette,... j'en passe et des meilleurs. Le tout avec légèreté et doigté. Ce que je reproche en général à ce genre de lecture humoristique, c'est le trop plein d'humour qui au final tue l'humour, mais ici Mr Fforde a su nous dispensé de l'humour avec douceur sans en faire trop juste assez pour nous permettre de garder le sourire jusqu'au bout sans nous noyer dans un humour un peu lourd.

Un petit bémol malgré tout, j'ai eu l'impression que l'intrigue se dénouait de façon un peu facile voir très facile par moment et j'ai été un peu déçu par ce coté, mais je reste sur une note très positive et je lirais avec plaisir la suite de cette aventure. Un hommage spécial pour Quark le Quarkon, qui a été une source de plaisir et un petit bout de "tendresse" pour moi durant cette lecture.

Ma note 4/5

Les avis des autres DDL : simi   everbook