Couverture La peau des rêves, tome 1 : Nuit tatouée

 

Pour commencer un petit mot sur la couverture splendide de ce livre, une couverture enchanteresse qui donne vraiment envie de découvrir l'intérieur qui est à la hauteur de l'illustration.

Deux histoires, ou une seule !!! Un prologue dans lequel on découvre une femme prisonnière, qui a ses bras recouvert de tatouage, chacun représente l'essence d'une histoire. Elle nous raconte dans ce premier tome l'histoire de Cléo. Cléo jeune femme, du clan du passage, qui vit dans celui ci depuis la mort tragique de ses parents. Elle connaît les règles, le fonctionnement, vit avec ses parents adoptifs et leur fille qu'elle considère comme sa soeur, a un petit ami, Tybalt, bref la vie normale d'une jeune fille. Mais Cleo ne se sent pas chez elle, elle n'ait pas à l'aise, comme si il lui manquait une part d'elle même, comme si sa vie n'était pas là, et il y a ce tatouage...Sur son poignet, il y a un "serpent ailé", personne ne peut ou ne veut lui expliquer ce qu'il est, ce qu'il représente.

L'auteur a su mettre en place un environnement magnifique, très bien décrit, on est vite immergé dans ce paysage, dans l'ambiance de cette histoire. J'ai aimé la vision de l'auteur, et l'imagination, sur la mise en place de l'histoire dans un Paris post apocalyptique, j'ai pris plaisir a essayé de deviner où cléo se trouvait dans le Paris que l'on connaît, les descriptions de Notre Dame, les traces d'ancien panneau, avec des noms de rue à moitié disparu... J'avoue que l'environnement en lui même m'a vraiment plût et apporte un véritable plus à cette histoire magnifique, un coté tangible et réel pour ce récit imaginaire.

Le style de l'auteur pèse lourd aussi dans mon appréciation, une écriture vive et rapide, beaucoup de phrases courtes, une écriture simple et qui nous entraîne dès les premières pages dans ce récit. L'écriture donne du rythme et du volume, et j'aime beaucoup cette sensation de lire à la vitesse imposé par l'écriture, accélération lors de scènes d'action, puis accalmie lors des descriptions, bref un vrai ballet qui nous permet une très belle immersion au coté de Cléo. Sans oublier les multiples citations, de Cyrano, Othello, Don juan...  Un petit clin d'oeil à nos grands classiques, et qui est assez amusant, du fait que ces classiques sont conservés comme des trésors, mais plus personnes ne les lit sauf Cléo... J'ai pris plaisir à découvrir les citations ou les redécouvrir sous l'oeil de notre héroïne.

Les personnages bien sûr et la mythologie sont eux aussi à noter, un peu d'originalité, avec les chimères, mi humains mi animaux, ces êtres enchanteurs complètent un univers richement détaillé et apporte vraiment une touche de merveilleux à ce premier tome. J'ai apprécié de découvrir le clan du passage et ces différents membres. J'ai aimé détester Tybalt, découvrir l'organisation de leur monde, je trouve aussi un certain charme au divers monstres et autres groupuscules humains ou animaux, avec les chiens galeux, les singes barbares, et  les autres viscosités peuplant le sous sol de paris. J'ai beaucoup apprécié Lyn et sa connexion avec Cléo et leurs aventures.

Vous l'aurez deviné un gros coup de coeur pour ce premier tome, j'ai hâte de retrouver Cléo, Lyn, Axel dans nuit brûlée le tome 2 de cette série. Une très jolie découverte, attention malgré tout, ce livre est classé jeunesse mais peut heurter la sensibilité des plus jeunes, donc à ne pas glisser entre toutes les mains. Vivement la suite et merci à MarionJB pour avoir su me tenter. Un véritable plaisir.

Ma note 5/5 coup de coeur